Bien être

Reprendre confiance en soi

confiance

Qui a dit que la vie était un long fleuve tranquille ? Semé d’embuches, notre chemin peut parfois nous décourager. Et pourtant, c’est dans les moments les plus chaotiques que l’on se rend compte de notre force !

La perte de confiance en soi va souvent de paire avec les échecs, les déceptions, les embuches trop nombreuses et les disputes en tous genres. Comment garder confiance en soi pour surmonter les épreuves de la vie et sourire face aux surprises désagréables que l’Univers nous envoie ? C’est ce que nous allons voir ensemble tout de suite.

Le sourire : le pied de nez le plus motivant

Hé oui, c’est tout bête, mais un sourire dès le matin peut changer bien des choses. Vous n’avez personne à qui sourire ? Vous en êtes certain·e ? Et qui est cette personne que vous voyez tout les matins dans votre miroir ?
Souriez-vous. Face à votre miroir, soyez indulgent et aimable. Faîtes-vous votre plus beau sourire, et complimentez-vous. “Je suis une bonne personne”, “Je vais m’en sortir”, “Je vais y arriver”, “Je vais passer une bonne journée”, “Je suis beau / belle”, “Je suis fière de moi”, “Je me sens bien avec ce que j’ai accompli jusqu’ici”.
Pensez aussi à remercier (le ciel, votre Dieu, mère nature, la vie, vous-même) pour tout ce que vous avez fait / eu / vécu jusqu’alors.
Faîtes un pied de nez à vos soucis, souriez sous la tempête. La journée sera bien plus douce !

Prendre du recul par rapport à l’avis des autres

confiancee

Personne ne peut échapper à quelques remontrances ou autres remarques déplacées. C’est comme ça, il faut l’accepter. Mais veillez à ne pas prendre trop au sérieux l’avis des autres ! Rappelez-vous que vous êtes le/la seul·e à savoir ce que vous valez, qui vous êtes et où vous allez. Personne n’a le droit de vous dicter vos faits et gestes ni de s’approprier votre petite personne. Vous n’appartenez à personne sinon à Mère Nature, vous êtes un humain parmi tant d’autres qui essaie comme tout le monde de se frayer un chemin de vie agréable et fleuri. Oubliez juste un instant ce que les autres disent sur vous, jetez les remarques négatives à la poubelle. Sortez pour vous, buvez un café en terrasse tout·e seul·e, promenez-vous au bord de la mer ou dans la forêt, rechargez vos énergies et profitez un moment de votre petite bulle. Protégez-vous. Même 15 minutes par jour, prenez du temps pour vous, rien que pour vous. Vous verrez comme vous vous sentirez léger·e. Et n’oubliez pas : les pensées des autres sont composées à 90% de questionnements sur leur petite personne et 10% sur la vie en général. Et vous… Vous représentez, quoi… 0.10% de leurs pensées peut-être ? Alors franchement, est-ce que cela vaut le coup de se prendre la tête pour un pourcentage si minime ?

Faire le point

possible

Si vous ne savez plus où vous allez, regardez d’où vous venez. Contemplez le chemin incroyable que vous avez déjà parcouru. Regardez comme vous avez été courageux·se et fort·e. Rendez-vous compte du / de la guerrièr·e incroyable qui sommeille en vous. Tous ces obstacles que vous avez surmonté et qui paraissaient infranchissables ne sont plus que de petites fourmis dans un bosquet sur le côté de votre route. Alors, c’est qui le / la plus fort·e ?

S’organiser

Demandez-vous ce que vous voulez vraiment. Les objectifs que vous souhaitez atteindre en ce moment sont-ils vraiment le fruit de votre passion ou le petit poison conseillé par autrui ?
Fixez-vous des objectifs simples et faciles à atteindre. Vous savez que vous pouvez arriver jusqu’au bout, facilement, calmement. Pas de quoi stresser, allez-y doucement. Et hop, un petit bonus de joie pour le moral une fois l’objectif easy atteint !

Voici quelques questions à vous poser pour faciliter votre méditation :
Suis-je fièr·e de ce que j’ai accompli jusqu’ici ?
Que pourrais-je changer pour atteindre le bonheur ?
Qu’aie-je profondément envie de faire aujourd’hui ?

Préférer être à avoir

Concentrez-vous sur le verbe être et non pas le verbe avoir. Cela vous permettra d’être plus à l’écoute de vous-même. Remplacez le “que veux-je avoir ?” par le “qui suis-je ?”. Concentrez-vous sur ce que vous avez déjà accompli plutôt que sur les “manques” qui se creusent. Vous verrez que finalement, vous n’êtes pas si mal loti. Epanouissez-vous, osez sortir des clous s’il le faut. En étant à l’écoute de vous-même, vous aurez pleinement conscience de ce dont vous avez besoin pour exprimer votre vraie nature. Ne cherchez pas à impressionner les autres, vous décevrez forcément quelqu’un et votre confiance en vous déjà ébranlée se portera mal. Cherchez plutôt à satisfaire votre nature et votre âme. Vous serez amplement satisfait·e !

N’ayez pas peur d’être critiqué : c’est la preuve que vous devenez quelqu’un.

coonfiance

Céline

Laisser un commentaire