Superstitions et croyances

Les singes de la sagesse

Statuettes des 3 singes de la sagesse l'un se cache les yeux, le second la bouche et le dernier les yeux.

J’aimerais vous parler de mes petites statuettes qui ornent mon bureau… c’est un symbole d’origine asiatique constitué de 3 petits singes de la sagesse qui couvrent une partie différente de leur visage avec les mains. Le premier se cache les yeux, le deuxième la bouche et le troisième les oreilles.

Origines des trois singes de la sagesse

un petit singe sur un arbre

Il est difficile de connaitre l’origine exacte de ces trois petits sages. Selon une légende, un moine chinois, Xuanzang était accompagné d’un singe lors de tous ses déplacements. Lorsqu’il quitta la chine pour explorer l’Inde, l’animal l’aida à trouver les livres sacrés du bouddhisme. Le moine contribua fortement à les populariser même s’il n’est pas le créateur des statues.

les 3 singes de la sagesse du dicton Ne pas voir le Mal, ne pas entendre le Mal, ne pas dire le Mal

Une autre légende donne l’origine des singes au Japon. Cette dernière serait basée sur l’idée que chaque humain aurait une part de mal en eux, les « Sanshis ». Tous les soixante jours, les Sanshis quittent les corps pour se repentir de leurs mauvaises actions. Les humains s’en remettent à une divinité appelée Ten-Tei.

Elle punirait les humains en raccourcissant leurs vies selon leurs délits. La morale de l’histoire est qu’un bon comportement, semblable à celui des trois singes, peut éviter les punitions.

La signification des trois singes

Les trois singes se nomment les Sanzaru. En japonais, « san » signifie trois et « saru » singe et transformés par la suite en « zaru »

statue des 3 singes de la sagesse du dicton Ne pas voir le Mal, ne pas entendre le Mal, ne pas dire le Mal

Ces singes se prénomment : Mizaru pour l’aveugle, Kikazaru pour le sourd et Iwazaru pour le muet.

Ils symbolisent le dicton : « Ne pas voir le Mal, ne pas entendre le Mal, ne pas dire le Mal ». Celui qui suit ce dicton n’aura que des bonnes choses dans sa vie.

Un quatrième singe

Sur certaines statues représentant les singes de la sagesse, on peut apercevoir un quatrième singe : Shizaru. On le représente en train de croiser les bras ou en recouvrant son entrejambe pour indiquer qu’il est abstinent. Il symbolise l’idée qu’on ne doit pas faire de mal et ne pas se laisser distraire par des pensées d’ordres intimes.

dessin des 4 singes de la sagesse du dicton Ne pas voir le Mal, ne pas entendre le Mal, ne pas dire le Mal et ne pas avoir de pensées intimes

Ainsi, ces 3 singes de la sagesse nous rappelle de ne pas perdre du temps avec les mauvaises choses du monde. Ces statuettes nous apprennent les comportements à adopter pour avoir de la sagesse. Une histoire raconte même que Gandhi a fait une seule exception matérialiste durant sa vie, celle de garder toujours sur lui une petite sculpture de ces trois singes.

Céline.

Laisser un commentaire

quatorze + 19 =