Bien être

Comment se libérer de la fatigue et du stress

stress

Les bouddhistes considèrent l’hyperactivité occidentale comme extrêmement dangereuse, car elle nous éloigne selon eux de notre esprit et de notre corps.

Je suis passée, ces dernières semaines, par une période de fatigue et de stress très intense. Tellement intense qu’elle m’a provoqué de nombreux vertiges, maux de têtes, insomnies, de l’eczéma, des crises d’angoisses et autres désagréments. Je partage désormais le point de vue des bouddhistes !  Je sors petit à petit de cette période, difficilement mais sûrement, avec quelques conseils qui pourront peut-être aider celles et ceux qui pataugent dans la même phase que la mienne !

Comprendre et accepter

Comprendre puis accepter ou accepter avant de comprendre, choisissez la formule qui vous convient le mieux. L’important est que vous acceptiez la phase par laquelle vous êtes en train de passer et que vous la compreniez afin de travailler dessus.

Vous êtes stressé.e, fatigué.e, anxieux.se… Ne le niez pas et ne le refoulez pas. Cela arrive, on ne peut pas toujours être au top. Personne n’est parfait, et notre esprit comme notre corps fatigue de temps à autre. Il est nécessaire que vous “profitiez” de cette période et que vous vous autorisiez à fatiguer, puis à vous reposer. Si votre fatigue n’est pas causée par une quelconque maladie, c’est que votre corps et/ou votre esprit vous alerte : “tu dois te reposer maintenant, sinon, on fait la grève !

Quelle est la cause de votre fatigue ? Qu’est ce qui vous stresse ? Vous devez comprendre le pourquoi du comment de votre fatigue. Une situation familiale vous irrite ? Votre environnement de travail vous stresse ? Une relation toxique vous épuise ? Cherchez la cause, puis, trouvez une solution pour ne plus avoir à rester dans un environnement toxique. Si vous sentez qu’une personne de votre entourage vous suce vos énergies, voyez-la moins souvent. Si vos enfants ou votre conjoint.e vous épuise(nt), autorisez-vous des petites vacances en solitaire. Si votre travail vous stresse et vous irrite, posez des congés ou demandez à votre médecin de vous arrêter quelques jours.

Il est nécessaire de vous écouter et d’agir. Nier le problème ne fera que repousser l’implosion et préparer le terrain parfait pour un petit burn out. STOP ! Vous avez le droit de ne pas être au top. Ecoutez votre corps, écoutez votre esprit, respectez-vous.

zen

Expliquer

Maintenant que vous avez compris d’où venait le problème, que vous avez accepté votre situation physique et/ou mentale et que vous travaillez dessus, prenez le temps d’expliquer à votre entourage ce qu’il se passe (sans entrer dans les détails si vous ne le souhaitez pas). J’ai commis, durant mes semaines difficiles, la plus grosse erreur que je pouvais faire pendant une période de stress et de fatigue : me replier sur moi-même sans prévenir mon entourage que j’en avais besoin. Beaucoup se sont inquiétés pour rien (je gérais la situation), d’autres m’en ont voulu de ne pas donner de nouvelles, et ces situations désagréables ont ajouté un poids de stress aussi gros qu’inutile dans ma situation !

Expliquez à vos proches que vous avez besoin de prendre du temps pour vous, qu’il ne faut pas qu’ils s’inquiètent, que tout va bien se passer. Vous prenez simplement des forces pour repartir sur un bon pied !

Il existe des personnes qui préfèrent gérer les phases difficiles de leur vie seule (c’est mon cas), mais d’autres aiment s’entourer. Pour ces personnes là, n’hésitez surtout pas à demander de l’aide à votre entourage ; les proches sont là pour ça aussi ! Le but n’est pas d’assaillir d’ordre vos êtres chers mais de les questionner sur des éventuelles tâches qu’ils peuvent vous aider à accomplir. Vous préparer un repas un soir, garder vos enfants quelques heures, vous écouter et vous conseiller…

Être indulgent avec soi-même

indulgence

Ca y est : vous êtes bien avec vous-même, votre entourage a compris qu’en ce moment, vous passiez par une phase fatigante. Il ne manque plus qu’un élément essentiel : l’indulgence. Si vous n’êtes pas indulgent.e envers vous-même, vous ne pouvez prétendre être indulgent.e avec les autres.

Au début, je pensais que j’allais retrouver mon énergie et ma bonne humeur du jour au lendemain, que j’allais être capable d’accomplir des tâches avec autant de rapidité et de facilité qu’avant. Plus je vivais dans ce mensonge, plus je me blessais à essayer d’être parfaite en me heurtant pourtant à mes échecs. Cela écrasait encore plus mon moral et me mettait en boule. J’ai finalement accepté ne pas pouvoir retrouver mon énergie en claquant des doigts et me suis autorisée quelques tâches faciles à accomplir. Ainsi, je ne me mettais pas trop la pression mais pouvais tout de même être fière d’avoir réalisé des objectifs !
Par exemple, sortir au moins une fois dans le week-end (aller à la boulangerie, faire un tour dans le parc, profiter du soleil sur la terrasse…)
Appeler au moins une fois par semaine une personne qui m’est chère et que je n’ai pas vu depuis longtemps.
Me remettre doucement au sport (évidemment, je ne pouvais tenir aussi longtemps qu’avant dans la durée et je savais très bien que je ne pouvais pas faire de prouesses, mais je m’autorisais à donner le meilleur de moi-même sans penser aux résultats).
Ne pas m’en vouloir si je rate un réveil, si j’éprouve des difficultés à m’endormir un soir, si je suis tête en l’air, si je n’ai pas envie de sortir / si je ne suis pas motivée pour une quelconque activité que j’aimais auparavant…

Ces petits objectifs peuvent paraître insignifiants mais ils représentent de réelles montagnes lorsque l’on passe par une phase de fatigue ou de stress. Pensez-y !

Se faire plaisir

plaisir

Une fois que tous ces ingrédients sont réunis, vous pouvez ajouter la cerise sur le gâteau : vous faire plaisir ! Pratiquez des activités qui vous plaisent, qui vous boostent le moral, lancez-vous. La fatigue peut également être provoquée par la monotonie, les tâches répétitives, votre esprit se fatigue et votre corps suit. N’hésitez donc pas à pimenter votre quotidien, à faire plaisir à votre corps et votre esprit. Rappelez-vous à quel point nous sommes petits par rapport à l’univers, mais combien chacun de nous est important à son échelle. Prenez du recul sur les soucis quotidiens et chouchoutez-vous pour redistribuer à cette terre l’énergie positive qu’elle mérite, et que vous méritez aussi.

J’espère que cet article pourra vous aider à surmonter des phases de fatigue ou de stress. Relaxez-vous, respirez bien, et vivez heureux.

A très bientôt,

Céline.

Laisser un commentaire