Bien être

Comment repérer une relation toxique ?

violence

Si vous sentez que vous ne pouvez pas être vous-même, que vous avez peur des représailles à chaque fois que vous entreprenez un projet ou que vous êtes constamment dans la crainte de dire ou de faire quelque chose de travers, lisez cet article.

Les recherches montrent que la violence psychologique est aussi nocive que la violence physique. Une étude a suivi 846 enfants à risques sur une période de 14 ans et les résultats sont sans appel : la violence psychologique marque autant que la violence physiquement même si les cicatrices ne sont pas visibles physiquement.

Une relation de violence psychologique est nocive pour la confiance et pour la estime de soi. Il arrive pourtant que certaines personnes victimes de violence psychologique ne s’en rendent pas compte. C’est la raison pour laquelle j’ai souhaité faire cet article : la prise de conscience est nécessaire et peut sauver une vie.

Qu’est ce qu’une relation abusive ?

Une relation abusive est une relation dans laquelle une personne inflige de la violence psychologique à une autre. Cette violence est terriblement nuisible et affecte la façon dont la victime se perçoit. Cette violence s’exprime sous forme d’actions, d’attitudes ou de paroles destinées à rabaisser ou humilier l’autre. L’agresseur contrôle sa victime et la maintien confuse, impuissante et effrayée. Selon les recherches, les violences psychologiques sont causées par les femmes ou les hommes à taux égaux : tout le monde peut être victime d’une relation abusive, le sexe ne protège en rien cette violence.

Voici les 20 signes alarmants qui prouvent que vous êtes victime d’une relation abusive.

Liste des attitudes de l’agresseur

1. Il/elle vous humilie constamment en face des autres.
2. Il/elle critique la moindre de vos actions et vous fait croire que vous ne pouvez rien faire de bien.
3. Il/elle vous rabaisse en mettant cela sur le compte de l’humour (afin que personne ne s’en rende compte ou que vous passiez pour une personne trop susceptible).
4. Il/elle veut contrôler toutes vos actions.
5. Il/elle vous rappelle constamment vos lacunes et vos échecs.
6. Il/elle ne valorise jamais vos sentiments et dit souvent que vous êtes “trop sensible”.
7. Il/elle vous lance des regards méprisants, dédaigneux ou désapprobateurs lorsque vous êtes seul·e avec lui/elle.
8. Il/elle refuse d’être affectueux ou d’avoir des rapports sexuels avec vous pour vous punir (s’il s’agit de votre partenaire sexuel).
9. Il/elle rabaisse vos rêves ou vos aspirations.
10. Il/elle raconte vos secrets et vos moments privés avec d’autres personnes contre votre gré.
11. Il/elle ne pense pas que vous soyez le/la seul·e à savoir ce qui est mieux pour vous.
12. Il/elle vous blâme pour leurs problèmes, leurs humeurs ou leur mécontentement.
13. Il/elle a du mal à rire de lui/d’elle-même. Il/elle devient extrêmement sensible lorsque que vous le/la taquinez ou lui faîtes des reproches.
14. Il/elle vous fait vous sentir mal : vous n’avez plus envie de voir vos amis, plus envie de sortir sans lui/elle.
15. Il/elle vous pousse à croire que vous n’êtes pas assez bien pour lui/elle, que vous devriez être reconnaissant·e d’être avec lui/elle.
16. Il/elle n’accepte jamais que vous ayez raison.
17. Il/elle vous fait des menaces subtiles, généralement déguisées en suggestions pour soit-disant vous “aider”.
18. Il/elle contrôle vos finances afin de contrôler vos actions.
19. Il/elle vous appelle en permanence afin de vérifier où vous êtes, ce que vous faites et avec qui.
20. Il/elle vous accuse de choses qui ne sont pas vraies afin que vous vous sentiez obligé·e de prouver votre amour.

Cette liste, non exhaustive, représente un agresseur qui peut être votre partenaire, votre ami·e, votre supérieur·e, un membre de votre famille, etc…

Si vous pensez être victime d’une relation abusive, demandez de l’aide. Ne restez pas seul·e, ne vous repliez pas sur vous-même. Vous n’êtes pas à blâmer, ce n’est pas de votre faute. Réagissez : le stress que provoque cette relation toxique risque de vous provoquer des maladies (somatisation), de vous mener à la dépression jusqu’à vous causer un traumatisme émotionnel.

Il est difficile de se rendre compte et d’accepter que nous sommes victime d’une relation abusive. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à demander l’avis d’un ami, d’un membre de votre famille, d’un médecin, d’un psychologue…

Ne restez pas seul·e.

aide

A très bientôt,
Céline

Laisser un commentaire