Superstitions et croyances

Signification spirituelle du printemps

yAlVwkyN5Ip1JXbYLArDRoxmIYc

Notre Terre tourne, tourne… Sur elle-même et autour du soleil.
Ainsi, chaque année, les équinoxes et les solstices marquent les débuts des saisons.

Galilée, au lendemain de son procès, s’écria : ‘ E pure si muove ‘ signifiant ‘et pourtant, elle tourne !

Le printemps est annoncé par l’équinoxe du 20 ou du 21 mars (dans notre hémisphère Nord). Equinoxe, du latin ‘aequinoctium‘, signifie égal ‘aequi’ et nuit ‘nox’. Il correspond aux deux hémisphères de la Terre étant éclairés de la même façon par le Soleil. Sur tous les lieux de la Terre, la durée du jour est égale à la durée de la nuit.

images (3)

Fête du printemps

Le printemps 2015 arrive à grands pas  : le 20 mars 2015, l’équinoxe du printemps 2015 nous apportera les beaux jours.
Les Celtes fêtaient tous les débuts de saisons : ils étaient pour eux des moments de passage et de transformation d’un temps à un autre, d’un état à un autre. Un état, aussi bien physique que naturel. Voyez par exemple mon article sur les origines de Noël, dans lequel nous voyons l’importance du solstice d’hiver.

Les Celtes fêtaient donc l’équilibre, le temps de l’entre-deux, le milieu des saisons : cet instant magique où la nature s’éveille lentement, perçant le froid glacial et déployant sa beauté fragile sous les premiers rayons du soleil. C’est le début d’un cycle et la fin d’un autre. Au début du printemps, nous nous trouvons entre la mort et la vie, témoins de la régénération du temps et conscients du cycle éternel de Mère Nature.

Les grecs, eux, fêtaient le retour à la surface de la Terre de Perséphone, qui, comme le mythe nous le renseigne, restera six mois. Le départ de Perséphone était fêté au début de l’automne.

persephone

Le Soleil

Le Soleil débute son voyage vers le ciel le 20 mars. Il y fera son apogée au solstice d’été. Il est, au printemps, le symbole de la renaissance, de la joie, de la douceur, de la vitalité, du bonheur et de l’amour. Il nous permet de sortir de notre sommeil hivernal et chasse, avec ses rayons lumineux, les démons de la nuit contre lesquels nous avons lutté durant des mois. Nous sommes aptes, aidés du Soleil rayonnant, à franchir un nouveau seuil et à accueillir une nouvelle énergie qui se présente à nous.

ennemi

Symboles du printemps

Nous l’avons vu précédemment, l’hiver est un combat contre nos ‘démons’, nos peurs, nos frayeurs. L’hiver nous couvre de son voile noir et glacial et notre objectif est de trouver comment célébrer notre Lumière dans le froid en attendant les beaux jours. Nous sommes, telle la chenille dans sa chrysalide, en préparation pour devenir un beau papillon.
Au retour du printemps, notre Moi Intérieur a grandi, mûri, et s’est métamorphosé. Nous devons être autonome, heureux, nous sortons grandis de l’hiver si long et si froid. Il est temps pour nous de semer nos idées, d’avancer sur notre chemin avec une confiance absolue en nous. Nous avons eu le temps, cet hiver, de méditer.
Le printemps est associé à l’élément Air. Pourquoi ? Parce qu’il est le symbole de l’inspiration, de la communication, de l’intellect. Il laisse place à l’intuition, à la fluidité, à la simplicité, au Nouvel Air que nous respirons.
Nous ne pouvons parler du printemps sans évoquer les oiseaux, qui viennent nous l’annoncer joyeusement. Ils sont considérés comme les messagers des Dieux, apportant aux humains l’inspiration et le renouveau. Ils sont associés à l’Air et à l’Est, qui correspond au pôle où le Soleil se lève.

Fleurs-Printemps-feuille-de-chou

A quoi sert le printemps ?

Le printemps nous accompagne, depuis le début de notre réveil hivernal jusqu’à notre épanouissement total, qui coïncidera avec le solstice d’été. C’est le moment pour nous tous de faire de nouveaux projets, de renouveler ce qui doit être renouvelé : nous sommes inspirés et réceptifs. Le Soleil et la nature qui s’éveille nous guidera et sera présente à chaque nouveau projet que nous entreprendrons. Pour les personnes s’engageant dans une démarche spirituelle, sachez que symboliquement, la Lumière vient de l’Est.

Le Printemps est associé…
A l’adolescence.
A la réceptivité.
A la floraison.
A la nouvelle vie.
A l’Est (car le Soleil se lève à l’Est le jour naissant).
A la renaissance de la vie.
A l’élément Air.

L’Eglise et le printemps.

L’Eglise catholique romaine a associé, à l’équinoxe de Printemps, ces deux fêtes suivantes :
* La fête du 25 mars, qui correspond à l’Archange Gabriel annonçant à la Vierge Marie qu’elle attends un enfant.
* La fête de Pâques, célébrant la victoire de Jésus contre la mort. Pâques a toujours lieu le premier dimanche qui suit la première pleine lune après l’équinoxe de Printemps.

Quels symboles pouvons-nous voir dans ces fêtes ?

* La fête du 25 mars peut symboliser la venue de la nouvelle Lumière, du nouveau feu grandissant en chacun de nous. L’enfant de la Vierge Marie peut être le cadeau que nous fait Mère Nature : les feuilles grandissent, les jardins deviennent de plus en plus verts et ensoleillés, les bourgeons et les fleurs se multiplient… L’enfant attendu peut également faire allusion à nos nouveaux projets, que nous avons tant attendu l’hiver et qui peuvent enfin voir le jour sous le Soleil.

* La fête de Pacques peut représenter notre victoire à tous d’avoir affronté les ténèbres de l’hiver. Nous sommes maintenant aidé d’un Dieu Lumière, ou de notre propre Lumière Intérieure.

bla

Le printemps est également synonyme de fragilité. Il nous rassure alors : nous sommes fragiles, tout comme lui, au sortir de l’hiver. Mais voyons comme le printemps triomphe pour donner place à l’été somptueux et chaud. Faisons de même : nous avons terrassé notre ennemi intérieur durant l’hiver, il est désormais temps de fleurir et de s’épanouir. Entreprenons quelque chose de grandiose, notre projet, notre renaissance. Nous sommes fragiles comme le printemps mais nous nous épanouirons, comme lui, aussi majestueusement cet été.

Voir également : rêver du printemps, rêver de la Terre-Mère.

Céline

Laisser un commentaire

quatre × deux =