Superstitions et croyances

La chance: les origines

les origines de la chance

Avis aux superstitieux!

Après mes nombreuses péripéties malchanceuses ces derniers jours,
je me suis penchée sur la ‘chance‘ et sur son existence.

Doit-on y croire? Est-ce le hasard? Peut-on vraiment être quelqu’un qui a ‘la poisse’?
Voici les réponses dans cet article qui synthétise mes recherches.

Pour commencer, un bref retour dans le passé nous penchera sur les origines et nous aidera à comprendre ce qu’est ‘la chance’.

La chance n’est pas du hasard, puisque c’est son opposé. La chance est le favoritisme.
…Favoritisme vous dîtes? Exactement!…

  • D’après les Anciens, il fallait que l’être humain échappe au déterminisme et au destin.
  • D’après les premiers Grecs, la Nécessité Anangké était toute puissante. Elle s’imposait aux Dieux.
  • Tuké ou Tyché devient alors la protection pour les Hommes. Depuis, chaque cité avait sa Tuké représentée aveugle et couronnée de tours.
  • chance et superstition
  • Elle s’unit à la fin de l’Empire romain avec la Déesse égyptienne Isis. Elle devient donc Isis-Tuké.

Représentation des Déesses.

La Déesse romaine Fortuna est représentée avec une corne d’abondance (voir l’article: la corne d’abondance). Elle peut déverser grâce à sa corne les dons aux Hommes et dirige notre vie avec un gouvernail. Elle remplace même la faveur des Dieux romains, lorsque la laïcité croît. Cela va donc durer tout le Moyen-Âge (malgré la christianisation!).

superstitieux et chance

Un des chants des Goliards et autres moines gyrovagues  conservés dans ‘Carmina Burana’ est un hymne à la Déesse Fortuna.

Voici Isis, dont le symbole est la croix d’Ankh.

120

Revenons maintenant à notre époque!

Le déclin des ‘religions traditionnelles’ laisse la place aux ‘religions de la chance‘: aujourd’hui, tenter sa chance avec les gratte-gratte, les grilles ou encore entrer dans un casino est à la portée de tous, ou presque. Pourquoi sommes-nous tentés si facilement? Pourquoi, malgré les nombreuses fois où l’on perd, nous tentons tout de même à nouveau notre chance?

  • D’après les psychanalystes, les personnes inquiètes et angoissées gardant la conviction inconsciente d’être maudites tentent d’échapper à la malchance. Ils tentent encore et encore de gagner « dans ce qui est pour eux la faveur divine« .

Pourquoi le gain ne rassure pas?
Il arrive de gagner. Hourra! Tentons à nouveau notre chance, pourquoi pas… Eh oui, pourquoi ‘pas‘?
Le gain ne rassure pas, car nous avons besoin d’une nouvelle confirmation, à l’image des enfants ou des amoureux qui ont besoin d’entendre sans cesse qu’on les aime.

ceasars-palace-casino-las-vegas

Avoir de la chance, c’est être béni des Dieux. On remarque que les joueurs ont une mentalité profondément religieuse, même si certains ne veulent pas l’admettre. Lorsqu’ils gagnent, ils ont les faveurs du destin, la preuve qu’ils sont ‘branchés’ à l’au-delà, ils régressent à une pensée magique (pour ne pas utiliser le terme ‘pensée religieuse’ qui peut être trop fort ou inadapté).
Les joueurs utilisent de nombreuses superstitions afin de conjurer le sort. Voir les articles suivant: Le trèfle à quatre feuilles, le porte bonheur

Laisser un commentaire

15 − 11 =