Superstitions et croyances

Tatouages et traditions anciennes. Egypte

tatouage égypte

Tatouages et traditions anciennes.

  • En Egypte.

La pratique du tatouage en Egypte est très ancienne. Les momies tatouées les plus connues datent de 2000 avant J-C. Selon certaines hypothèses, les tatouages étaient faits dans des buts:
* Esthétiques.
* Magiques.
* Superstitieux.
* Médicaux (préventif ou curatif).

tatouage égyptien

  • Tradition…

Lorsqu’une femme perdait un enfant et redevenait mère après, celle-ci faisait tatouer sur son enfant deux points: un au milieu du front et un autre sur la face externe de la cheville gauche. On considérait que ces deux points avaient le pouvoir de faire un barrage contre la mort.

  • Du côté des coptes (chrétiens d’Egypte).

Le tatouage avait un rôle commémoratif chez les ‘coptes’. Sur le bras de chacun d’eux, la date du pèlerinage effectué à Jérusalem y était tatoué.
Ils arboraient également une croix sur la face interne du poignet. C’était un signe distinctif de leur religion en cas d’invasion.

  • Dans la vallée du Caire.

Le tatouage avait un objectif essentiellement médical. Une croix sur le front et un oiseau tatoué entre les bords externes de l’oeil étaient un remède pour les maux de tête fréquents et la faiblesse d’esprit.

  • En général…

Le tatouage figuratif était également très fréquent. Il était cependant fait dans un but plus religieux et plus superstitieux.
Le poisson symbolisait par exemple la fertilité, la chance et la protection.
Les symboles des signes géométriques (qui ont, eux, non figuratifs) différaient.
* Le point a un rôle magique.
* Le cercle délimite la partie malade ou une partie à protéger.

* Comment étaient fait les tatouages?
Les tatoueurs de l’époque utilisaient des aiguilles, ainsi qu’un colorant, qui était un mélange de noir de fumée et de lait de femme.

* Par qui étaient pratiqués ces tatouages?
Par les paysans surtout.

tatouage toutankhamon

Voir également: Tatouages et traditions africaines.

Laisser un commentaire

5 × 4 =