Superstitions et croyances

Superstitions sur le rire

rire dames

Quoi de plus spontané et de plus libérateur que le rire ?

J’ai pris connaissance de certaines superstitions et d’anciennes croyances qui m’ont vraiment surprise, je suis sûre qu’elles vous surprendront aussi ! Cela montre à quel point nos moeurs ont changées.

Les voici.

Le rire dans l’Antiquité

Lorsqu’un adulte devenait soudainement hilare et ce, sans aucune raison, cela signifiait qu’il risquait de mourir très prochainement, ou tout du moins, qu’il perdait l’esprit.

Dans de nombreux pays, on prétendait que ceux qui se mettaient à rire soudainement pour un rien étaient possédés par l’hilarité du démon. Ils ne vivraient donc pas vieux.

Il était d’ailleurs très répandu de penser qu’une intervention diabolique était la cause d’un rire moqueur, sarcastique et/ou conduisant au blasphème.

En Grande-Bretagne, on faisait arrêter les enfants qui montraient des signes de gaieté inhabituelle ou qui riaient excessivement.
En France, la croyance était telle que si un enfant riait dans son sommeil, cela inquiétait fortement la famille. En effet : les français croyaient que les anges pouvaient venir visiter les dormeurs dans leur sommeil et les inviter à venir les rejoindre au ciel. Ainsi, le rire ou le sourire provoqué dans le sommeil était une réaction face à cette invitation. Si le dormeur montrait de la joie, cela annonçait qu’il ne tarderait pas à rejoindre les anges au ciel.

Rire jusqu’aux larmes, chagrin jusqu’à la mort.
Dicton anglais.

rire chou

Le rire à partir du dix-neuvième siècle

Rire le matin était un très mauvais présage : cela annonçait un malheur avant la fin de la journée, voire même des larmes avant minuit.
Ne disait-on pas “qui rit vendredi, samedi pleurera” ?

Petit Jean, dans Les Plaideurs de Racine, disait “qui rit vendredi, dimanche pleurera“.

Aux Etats-Unis, il était déconseillé de rire d’une personne qui a commis un méfait, car cela annonçait que nous allions commettre le même.
Rêver de rire était, pour les américains, présage de vexations et de déceptions.

A l’Epoque, on disait que les fous riaient beaucoup car ils avaient la rate plus grosse et plus grande que celle des autres.

rire

Dis-moi comme tu ris je te dirai qui tu es

A l’Epoque, une personne qui riait facilement était considérée comme crédule, futile, exubérante, limitée intellectuellement, orgueilleuse mais cependant serviable.
Une personne qui riait peu, mais à chaque fois de bon coeur était considérée comme quelqu’un de fin, discret, fidèle, travailleur mais aussi pingre.
Une personne dont la bouche était contrainte lorsqu’elle riait faisait d’elle quelqu’un de sage, fort, ingénieux, attaché à son sentiment, avare, habile et facile à se mettre en colère.
Une personne dont la bouche riait sans difficulté représentait quelqu’un d’envieux, de crédule, de variable et instable.
Une personne dont la bouche se tournait lorsqu’elle riait était considérée comme arrogante, avare menteuse et prompte à se mettre en colère.

La géloscopie

La géloscopie est une sorte de divination par le rire. Ainsi, selon la géloscopie, une personne qui n’a pas un rire franc est une personne sur laquelle on ne peut pas compter : c’est une personne fausse, une âme fausse.

La chleumancie

La chleumancie est un art divinatoire basée sur les vocalisations du rire. Le terme de chleumancie nous vient de l’écrivain Charles Nodier.

Selon la chleumancie, voici les principaux types de rires et leurs caractéristiques :
* Le rire ‘hi hi hi‘ est le rire des mélancoliques.
* Le rire ‘hé hé hé‘ est le rire des colériques.
* Le rire ‘ha ha ha‘ est le rire des flegmatique.
* Le rire ‘ho ho ho‘ est le rire des sanguins.

hihihohoh

Pour finir, voici une citation de Victor Hugo que j’aime beaucoup :

“Le rire, c’est le Soleil, il chasse l’hiver du visage humain”.

Céline

rire funes

Laisser un commentaire