Superstitions et croyances

Les sorcières de Salem

hocus pocus

Connaissez-vous l’histoire des sorcières de Salem ?

J’ai regardé, il y a quelques jours, le film Disney “Hocus Pocus“. Je vous le recommande : l’histoire des sorcières de Salem y est contée de façon légère et plutôt comique. Bien sûr, comme le public de Disney sont plutôt des enfants (je compte évidemment les grands enfants comme vous et moi ! ), l’histoire se termine… (alert spoiler !) BIEN !!! Cependant, la véritable légende nous offre une toute autre version des faits…

J’ai décidé de vous la conter ici… Je vais utiliser les prénoms issus du film de Disney, puisque j’ai lu maintes et maintes versions de cette légende et les prénoms différaient à chaque fois. Je me suis mise d’accord avec la version Disney !

Il était une fois, il y a for longtemps, vivait Thackery et Emilie Binx dans une petite ville nommée Salem. Thackery était âgé de 15 ans, c’était un très beau jeune homme. Emilie était sa petite soeur, elle était âgée de 8 ans et était très belle également. Son visage était si beau que l’on aurait dit celui d’un ange. Ue nuit de pleine lune, Thackery fût réveillé par les rires de sa petite soeur au loin. Paniqué, il couru à sa fenêtre afin de comprendre ce qu’il se passait. Il vit alors la petite fille suivre une magnifique jeune femme qui chantait comme un oiseau. Son chant semblait ensorceler Emilie qui courrait après elle en dansant. Thackery cria, hurla pour raisonner sa soeur qui ne semblait ne pas l’entendre. Il la suivi jusqu’au repère où la jeune femme l’attirait.

C’était une petite maison reculée dans la forêt, couverte de mousse, terrifiante. Il regarda par la fenêtre et vit sa petite soeur s’installer sur une chaise au milieu de trois jeunes femmes. Il y avait également d’autres enfants présents autour de sa petite soeur et des trois femmes. Ces femmes avaient toutes l’air d’être âgées d’une vingtaine d’années. Elles étaient soeurs, bien qu’elles ne se ressemblaient d’aucune façon. L’aînée, Winifred, arborait des cheveux roux bouclés et emmêlés. Ses dents étaient très avancées et elle parlait en roulant les ‘r’.  C’était sans conteste la moins belle des trois. Sarah, la cadette, était dotée d’une magnifique chevelure blonde brillante extrêmement bien ordonnée. Elle avait une voix magnifique, et elle adorait chanter. Elle était, de loin, la plus belle des trois. La troisième soeur, Marie, avait les cheveux aussi noirs que la nuit. Son visage était très beau, comme celui d’une poupée aux joues bien rondes. Elle était fort enrobée et marchait d’un pas lourd.
Elles étaient arrivées en ville depuis quelques mois, et peu après leur emménagement, les enfants disparaissaient mystérieusement les uns après les autres, et ce, de plus en plus vite… La vérité est que Sarah hypnotisait les enfants avec sa voix enchanteresse et les attirait dans sa maison. Lorsqu’ils étaient confortablement installés sur des chaises, les sorcières aspiraient leurs âmes et leur jeunesse. Les enfants mourraient aussitôt tant le choc était rude.

Revenons à Thackery. Le jeune homme, en voyant les enfants morts sur le sol et sa petite soeur sur le point d’être tuée elle aussi, entra dans la maison des sorcières afin de sauver sa soeur discrètement avant de filer en vitesse. Du moins, tel était son plan… C’était malheureusement sans compter le flair exacerbé de Marie : lorsqu’elle sentit l’odeur de Thackery, elle avertit ses soeurs sur le champs et les trois sorcières se mirent à chercher le jeune homme qui se tapissait derrière une commode. Lorsqu’il fût découvert, il s’empressa de se jeter sur les sorcières et tenta de les vaincre. Malheureusement pour lui, les sorcières étaient très puissantes et elles décidèrent de tuer sa soeur devant lui et de le punir ensuite. Elles réfléchirent à une punition sévère et optèrent pour le transformer en chat noir immortel, destiné à porter le poids de sa culpabilité ainsi que le deuil de sa soeur pendant l’éternité.

Au petit matin, les parents habitant à Salem virent que leurs enfants n’étaient pas dans leur lit. Ils se lancèrent donc à leur recherche, torches enflammées à la main. Ce n’est qu’en fin de matinée qu’ils découvrirent, béas, la maison effrayante des trois sorcières de Salem. Ils condamnèrent les soeurs au bûcher. Avant de mourir, Winifred ouvrit son grimoire et prononça ses mots : “habitants de Salem ! Je n’ai pas peur de mourir, car je sais qu’un soir d’Halloween, à la pleine Lune, nous ressusciterons et nous prendront à nouveau les âmes des enfants de Salem. Et vous ne pourrez rien y faire !” Un rire démoniaque sorti du fond de sa gorge et glaça le sang des habitants de Salem. Quelques secondes plus tard, les trois soeurs furent pendues, et au pied de la potence, un chat noir rôdait en miaulant tout son soul…

sorcière chat

100 ans plus tard, une famille s’installa à Salem quelques semaines avant Halloween. Max, l’adolescent, avait promis à sa petite soeur Dani de l’emmener récolter des friandises le soir d’Halloween. Après avoir fait le tour du quartier, le sac rempli de friandises, Max décida de se promener un peu plus loin dans la ville, vers la forêt, afin d’effrayer gentiment sa petite soeur. Il ne s’attendait cependant pas à tomber sur une maison laissée à l’abandon à quelques pas seulement de l’entrée de la forêt…
Pourquoi n’était-elle pas habitée ? Pourquoi était-elle laissée là ? Max souhaitait bien sûr visiter la mystérieuse maison sur le champs, malgré les réticences de sa petite soeur. C’est d’un pas peu certain qu’ils se dirigèrent vers la maison des sorcières de Salem…
Lorsqu’ils furent arrivés sur le palier de la porte, ils entendirent une petite voix “N’entrez pas dans la maison, ou il en sera fini de vous ! Allez vous-en sur le champs !Devinez qui venait de parler…

Un chat noir s’approchait d’eux et souffla aussi fort qu’il put. Dani, attendrie par le chat, le questionna “est-ce toi qui vient de parler mon matou ?“. Elle hurla de peur lorsqu’il lui répondit “oui, c’est moi. Et tu devrais m’écouter : va-t-en tant qu’il est encore temps !
Elle se retourna pour voir la réaction de son frère, mais il avait disparu : il était entré dans la maison des sorcières !! Quand Dani et Thackery le rejoignirent pour le faire sortir, c’était trop tard : la venue de Max dans la maison avait provoqué le retour des sorcières… Le parquet craqua, les meubles tremblèrent, les volets claquèrent… Et les sorcières apparurent comme par magie au milieu de la pièce. Les premiers mots de Marie furent : “je sens… des enfants !” Aussitôt, les soeurs se mirent à la poursuite de Max et Emilie, cachés derrière une commode. Sarah se mit à chanter une chanson très mélodieuse, et les enfants furent ensorcelés aussitôt. Les sorcières invitèrent les enfants à s’installer sur deux chaises. Une fois qu’ils furent bien installés, elles prononcèrent une formule magique et absorbèrent l’âme des deux enfants jusqu’à ce qu’ils deviennent durs comme la pierre.

On raconte que Thackery est toujours en train de monter la garde devant la maison des sorcières pour faire fuir les enfants attirés par le chant de Sarah… Sera-t-il un jour délivré de sa terrible malédiction ?

A bientôt !
Céline

black cat

Laisser un commentaire