Superstitions et croyances

Le magnétisme

photo magnetisme

Le magnétisme.

En feuilletant mon livre sur les superstitions, je constate qu’il y a un page spécialement consacrée au magnétisme. Chouette ! Après quelques autres recherches sur le sujet, je vous fait partager mes découvertes du jour sous le signe du magnétisme. Je ferai très certainement un article sur quelques méthodes pour développer son magnétisme, pour ça je ferai appel à une amie qui est très douée.

Présentation de Franz Anton Mesmer

Le magnétisme animal fût découvert à la fin du XVIII ème siècle par Franz Anton Mesmer.
Franz Anton Mesmer est né en 1734 et mort en 1815. Il guérissait par gestes et attouchements des maladies nerveuses.
Selon lui, ce sont les corps célestes qui exercent une influence sur tous les corps animés (parmi lesquels on retrouve le système nerveux).
* Par quel moyen ?
D’après Franz Anton Mesmer, le moyen par lequel les corps célestes exercent une influence est un fluide universel. Il peut se communiquer par le toucher et à distance.

Succès de Franz Anton Mesmer

C’est à Paris, dès 1778, qu’il rencontra un très grand succès.  Il y ouvrit une ‘maison de santé‘ et son ‘banquet magnétique‘ fût très rapidement célèbre. Ce banquet était quelque peu spécial : ses patients se tenaient autour d’un banquet métallique sur lequel était disposés des limailles de fer, du verre pilé, ou encore des bouteilles d’eau magnétisée. Chacun devait y plonger une tringle de fer ou un tube de verre et y diriger l’autre extrémité vers la partie malade de leur corps. Ils étaient tous au contact l’un de l’autre et créaient ainsi une ‘chaîne magnétique‘.

Franz_mesmer

Recherche sur le magnétisme

En 1784 le roi demanda d’entreprendre des recherches sur cet étrange fluide, inconnu jusqu’alors. C’est Jean Sylvain Bailly, astronome, qui se chargea du rapport principal : les savants ne reconnaissant pas l’existence du fluide, ses effets étaient considérés comme imaginatifs ou fruits de l’imitation

La découverte du somnambulisme magnétique

En 1785, le comte Maxime de Puy-ségur mit en évidence le somnambulisme magnétique.
Il plongea un jour une jeune fille dans un profond sommeil par des passes.
Le sujet endormi pouvait alors communiquer avec son magnétiseur en étant doté d’un discernement fort développé. On pouvait presque le considérer comme une seconde vue… (le troisième oeil ?)

Bien que ses résultats soient impressionnants, et qu’il soit encore aujourd’hui pratiqué (même par des médecins !) le magnétisme n’a pas encore reçut l’aval de l’Académie de médecine.

boniface-somnambule-1951-01-g

Le magnétisme et la superstition

Jusqu’au début du XXème siècle, le terme ‘somnambule’ désignait les diseuses de bonnes aventures, les devins, les cartomancien(ne)s.

Les Hommes d’Eglise condamnaient l’imposition des mains pour guérir une maladie. Ils y voyaient une incitation à la débauche pour l’oeuvre du Diable. « La pratique du magnétisme confine à la magie. Seulement, on n’y invoque pas le diable, mais il vient de lui-même. » « Je voyais toujours là Satan, dirigeant tous les mouvements du magnétiseur et les faisant avec lui. » La voyante de Dulmen.

Quoi qu’il en soit, le magnétisme engendre des bienfaits et la guérison de maladies graves. Selon moi, il s’agit d’abord d’ouvrir son esprit et d’être réceptif aux énergies qui nous entourent et qui nous sont données.

hands holding the sun at dawn

Laisser un commentaire

20 − 15 =