Bien être

Osez dire non !

J’ai écrit beaucoup d’article à propos des bienfaits de la pensées positives et du ‘OUI‘ en général. Mais qu’en est-il du pouvoir positif du non ?

Hé bien oui, nous sommes des êtres humains secoués par nos humeurs, nos hormones, nos émotions, nos envies, nos besoins, et j’en passe. Parfois, (même souvent), il nous arrive de ne pas être au top. Dans cet article, voyons comment l’accepter et faire avec nos humeurs les plus exécrables, tout en restant positifs !

NON-600x356

Comment dire non

Imaginez… Vous vous lever du pied gauche. Vous retrouvez du pipi de chat sur votre tapis préféré. Votre tartine tombe du mauvais côté. Votre chemise est mal repassée et votre culotte porte-bonheur est introuvable. Comme si ça ne suffisait pas, la voiture est en panne ! Autant dire que ce n’est pas votre journée.
En fin d’après-midi, un collègue vous propose de partager un verre au bar entre collègues pour détendre l’atmosphère… Mais c’est la dernière chose que vous aimeriez faire ! Oh oh… Comment être positif alors que notre réponse de rêve serait aussi négative que notre humeur ?
Oser dire “non” . Tout simplement. Mais attention, dire non en restant positif, c’est tout un art !
Voici un exemple de pensée positive couplée avec une réponse négative :
PENSEE : “Mes collègues sont très gentils d’avoir pensé à moi. Mais je suis trop crevés pour me traîner jusqu’au bar.”
REPONSE : “Merci de m’avoir invité, ça me touche. Par contre, je ne me sens pas en forme pour me joindre à vous au bar. Une prochaine fois avec plaisir !”
Tadaaam ! Vous avez dit non sans blesser vos collègues, sans paraître bougon, vous êtes resté(e) poli(e) et aimable et en plus, vous restez ouvert(e) pour une prochaine invit’. C’est pas la classe, tout ça ?

L’exercice de la pensée positive nous entraîne à faire du mieux que l’on peut à chaque instant, ainsi qu’à voir les côtés positifs en chaque chose aisément. Mais en aucun cas il nous entraîne à dire “oui” lorsqu’on veut dire “non” !
On peut tout à fait accorder une pensée positive à une réponse négative, comme nous l’avons vu ci-dessus.

N’oubliez pas de rester courtois pour ne pas brusquer votre interlocuteur. Lorsque l’on a goûté au pouvoir du non, il est facile de se laisser emporter, mais il faut savoir se contrôler 🙂

noon

Le pouvoir positif du non

Penser positif s’apprend. Tout comme le fait de dire “non” ! Cela peut paraître logique pour certains, mais pour beaucoup de sujets sensibles et timides, dire non est toute une affaire.
Pourtant, dire ‘non’ a un pouvoir très positif. Hé oui ! Regardez plutôt :
* Le ‘non’ permet de s’affirmer (“non, je ne veux pas aller au cinéma voir un film d’horreur, je préfère les films d’amour. Et puis les cauchemars, c’est pas trop mon truc.” ).
* Le ‘non’ permet de maîtriser ses peurs. (Un vendeur vous accoste et vous propose une offre immanquable pour un objet dont vous n’avez pas besoin. Au lieu de succomber à la pression ou à votre timidité, relaxez-vous, inspirez, et dîtes clairement ‘non’ parce que vous voulez dire ‘non’, au lieu de dire ‘oui’ parce que c’est plus simple).
* Il nous fait prendre conscience que ce que l’on a envie est important et ne doit pas passer après les envies des autres (Je dis non parce que je le veux, je ne dis pas oui pour faire plaisir).

Dire non quand on veut dire non est important. C’est même primordial. Nous ne devons pas nous laisser marcher sur les pieds, nous ne sommes pas de la pâte à modeler que chacun peut manipuler à sa guise. Le non nous protège, le non nous respecte.

R260118885

Dire non l’esprit ouvert

Dire non à ce que nous ne désirons pas, ce que nous aimons pas, à ce que nous ne voulons pas est bon pour notre épanouissement. Cela nous permet de ne pas perdre de temps à faire ce que nous ne voulons pas faire, il nous permet de nous affirmer (voir ci-dessus).
Il faut cependant veiller à rester ouvert d’esprit. J’entends par cela qu’il ne faut pas dire “non” par peur. Si vous dîtes non à une invitation par exemple, car votre refus est motivé par un préjugé ou un stéréotype, cela risque de vous faire rater un bon moment. Par exemple :
“Mon amie m’invite au musée cet après-midi. Ca va être ennuyant à mourir, je vais dire non !” Dommage, un excellent artiste qui exposait à l’intérieur vous aurait marqué à tout jamais.

Osez dire non : c’est positif !

Zou, maintenant que vous savez tout sur l’art de dire non et ses bienfaits, vous voilà prêt(e)s à voler au secours de vos envies qui n’osaient pas sortir jusqu’à présent. Vous n’êtes pas de la pâte à modeler, dîtes non quand vous le voulez, tout en gardant une pensée positive sous le coude !

A très bientôt,
Céline.

non

Laisser un commentaire