Les besoins de nos corps

corps-2

Lorsque nous parlons de corps, nous pensons à notre corps physique : celui que l’on voit à l’oeil nu, celui que l’on peut sentir, toucher, bouger. Mais saviez-vous que nous sommes en réalité muni de sept corps, ayant la propriété d’interférer et de se mouvoir dans les différents niveaux de la Création * ?
* Rappel des 3 plans : le physique, l’astral et le spirituel.

Les sept corps

Nos sept corps sont comme des poupées russes : ils s’imbriquent tous et ne forment qu’un, bien qu’ils différent les uns des autres. Chacun a une ou plusieurs propriété(s) bien définie(s), une forme et une vibration propre. Ils interagissent entre eux. Si l’un est malade, les autres vont le devenir. Si l’un est équilibré, les autres vont s’adapter.

Le corps physique est celui dont j’ai parlé au début de cet article : on peut le distinguer, le toucher, et le sentir aisément.
Le corps éthérique englobe notre corps physique. Il est également connu sous le nom de corps vital. Il entoure notre corps physique de quelques centimètres. Il est l’énergie vitale qui nous permet de nous mouvoir.
Le corps astral englobe notre corps éthérique. Il a une énergie unique et a la particularité de produire des formes que l’on imagine, que l’on ressent, qui nous correspondent. Il est en quelque sorte relié à notre imaginaire.
Le corps mental épouse notre corps astral. Il est large et nous permet de voyager dans l’univers communautaire (celui qui regroupe les pensées, les croyances de l’humanité toute entière).
Le corps causal est un corps intermédiaire. Il est celui qui nous a suivi depuis la Source originelle jusqu’à notre arrivée en chair et en os sur cette terre.
Le corps spirituel et le corps divin, nos deux derniers corps, englobent les autres (les poupées russes, vous vous rappelez ?). Le corps divin enveloppe le corps spirituel. Ils sont ceux qui nous relie à la Terre Mère, au divin, à l’origine, au tout.

corps

Les besoins de nos corps

Afin de maintenir un équilibre et la bonne santé de nos corps, il est nécessaire de répondre à leurs besoins. Et ces besoins, il est fort probable que vous les combliez déjà sans même savoir quel corps vous nourrissez. Notre âme et notre esprit nous guident, nous pousse à agir de telle ou telle manière pour se sentir mieux, pour évoluer. Ces actions nourrissent nos corps !
Voyons comment combler les besoins de nos corps éthérique, astral, mental et causal…

Le corps éthérique a besoin… De manger. Miam ! Pour faire plaisir au corps vital, quoi de mieux que le nourrir de vie ? Afin de renouveler les énergies du corps éthérique et de maintenir un certain équilibre, n’hésitons pas à manger de la nourriture vivante. Les fruits et les légumes crus feront le plaisir du corps vital, car ils sont gorgés d’énergie vitale. Ne bannissez cependant pas les bons petits plats fait maison et avec beaucoup d’amour, car la notion de plaisir dans l’alimentation est très importante. L’amour apporté dans les plats que vous allez ingérer vous remplira de bonheur et propagera l’amour à l’intérieur de vous et autour de vous.

Le corps astral a besoin… De beauté. Quoi de mieux que la beauté pour ravir notre corps marié à l’imaginaire ? La beauté, évidemment, est subjective. Mais gardons à l’esprit qu’il est important de s’entourer de beau. Se plaire à soi-même, chouchouter l’intérieur de son habitat, de sentir bien dans ses vêtements, avoir une posture et une façon d’être agréable, pour nous-même et qui profitera aux autres. Lorsque je mentionne « les autres », je ne veux pas dire qu’il faut plaire aux autres, et agir en fonction de ce qu’ils aimeraient que l’on soit. J’explique qu’il faut se plaire, se charmer, se trouver beau/belle : ainsi, ce qui émanera de nous sera beauté et agréabilité. S’aimer avant d’aimer les autres, s’aimer pour aimer les autres. Mon prochain article traitera de toutes ces façons dont nous pouvons cultiver la beauté au quotidien afin de ravir les besoins de notre corps astral.

Le corps mental a besoin… De vérité. Pour que notre tête tourne rond, il faut être bien dans ses baskets et ne pas croire tout et n’importe quoi. L’objectif ici est d’apprendre à ne pas fuir les vérités blessantes ou difficiles à accepter pour ne pas souffrir. Il est nécessaire dans la vie de regarder les choses en face et de trouver des moyens d’accepter la vérité sans se blesser. Il est normal de ressentir des émotions irritantes, dérangeantes : le tout est d’apprendre à faire avec et de transformer la frustration en compréhension. Une fois que l’on a réussi à faire glisser toutes les vérités en nous, les besoins de notre corps mental sont comblés.

Le corps causal a besoin… De communication. Le corps causal cause. L’énergie de ce corps est aussi celle de notre âme, ainsi, nous ne pouvons pas vraiment dire qu’elle a des besoins. Puisque quoi que nous fassions, cette énergie ne mourra pas. Cependant, elle peut se transformer ! Elle peut tomber malade, s’affaiblir (énergie négative) ou bien s’éveiller, briller (énergie positive). Pour cela, nous devons communiquer. Cela peut se faire sous la forme de discutions profondes avec des personnes différentes, parler de spiritualité, d’aspirations profondes, de ce qui pourrait nous élever. Cela peut s’exprimer sous la forme de communication avec notre propre âme. La remercier, profondément, sincèrement. Notre âme est toujours là, elle nous veille, nous protège. Il est nécessaire d’établir une connexion entre notre physique et notre spirituel. Si nous ne savons pas nous exprimer avec nous-même ou les autres, ou si nous le faisons mal, nous nous fermerons à l’énergie causale, ou subiront un sévère déséquilibre. J’expliquerai dans un prochain article comment discuter avec soi-même, avec les autres afin de nourrir notre corps causal comme un.e chef.fe !

Prenez soin de vous… Nourrissez-vous, émerveillez-vous… Vivez et aimez-vous !

Céline

corps-1

consultation voyance

Autres articles pouvant vous plaire